Information

 Journal SMF - 1

 

Mesdames et Messieurs, chers collègues,

Le journal de la Fonction Publique n’existe plus aujourd’hui sous sa forme connue jusqu’ici. En effet, certains cantons ont jugé que l’information peut se faire de nos jours par Internet, économies obligent.

Nous, neuchâtelois, nous ne partageons pas cette approche et nous restons persuadés que le journal papier se lit n’importe où, tandis qu’un e-mail électronique est bien souvent « deleté » tellement nous recevons de courrier électronique. En outre, nous devons penser à toutes les personnes qui n’ont pas accès à Internet, comme beaucoup de nos retraités.

Nous regrettons vivement cet état de fait, car le journal nous permettait aussi de suivre la vie dans les autres cantons.

Des pourparlers sont en cours et si le projet se réalise, nous devrions éditer un journal entre les cantons de Genève, Vaud et nous-mêmes, à raison de 4 numéros par année.

Mais en attendant, nous vous faisons parvenir une information minimale par courrier, à chaque fois que c’est nécessaire. Nous profitons donc de la convocation à notre assemblée générale pour vous adresser ce premier envoi.

L’activité de notre association est toujours intense. Voici quelques sujets sur lesquels nous travaillons :

 Rémunération

Nous y travaillons depuis cet automne en collaboration avec les Ressources Humaines. Un rapport sera présenté au Conseil d’Etat en mai prochain. Le but est de faire une analyse du fonctionnement du système actuel, puis de trouver des pistes pour réduire le nombre d’échelon (actuellement 38), donc de revoir la progression salariale et d’abolir le salaire au mérite (4ème quart).

Retraite anticipée

Un groupe de travail planche actuellement sur la pérennité d’une retraite à 58 ans. Nous espérons en fait que le plan ne prenne pas fin au 31 août 2009. Ce plan a eu beaucoup de succès et les personnes qui on eu la chance de pouvoir en bénéficier sont très contentes. Pour l’employeur, cela a représenté quelques millions d’économie.

Espérons seulement que nos ambitions ne soient pas freinées par la nouvelle majorité de droite au Conseil d’Etat avec laquelle il faudra composer ces quatre prochaines années !

 Caisse de pensions unique

La SMF est bien représentée au sein du Conseil d’Administration, au Comité et au sein du bureau. Elle préside aussi une des deux commissions « Assurances », qui traite notamment du règlement, des cotisations et des prestations. La commission « Placements » est présidée par le SSP. La représentation est paritaire (employeurs-employés), avec la voix du président pour faire pencher la balance, si nécessaire.

Les séances se suivent à un rythme effréné, le tout devant être prêt pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2010.

Le Grand Conseil devrai aussi traiter de l’initiative puisque un nombre suffisant de signatures ont été récoltées. Rappelons que cette initiative a pour but d’indexer les rentes de la Caisse de pensions.

A ce jour, le taux de couverture est bien inférieur au taux de 70%. Mais il ne faut pas paniquer, les actions ne sont pas vendues et il faut espérer que la moins-value s’amenuise ces prochaines années. Il faudrait aussi calculer la valeur des actions sur une période de 5 ans et pas d’année en année, avant de prendre les mesures pour assainir la CPU. Et ces mesures sont limitées principalement à trois axes : indexation des rentes, augmentation des cotisations et baisse des prestations. Espérons que nous ne devrons pas en arriver à ces mesures.

Nouveaux membres

Une fois encore un appel à vous approcher de vos collègues. En effet, nous, le comité, nous ne connaissons pas les collaborateurs qui travaillent à l’Etat. De plus, ces noms ne figurent plus dans l’annuaire officiel qui, depuis cette année, est sous forme électronique.

Or, je vous rappelle que le nombre de nos membres décide notre représentativité dans tous les groupes de travail et commissions.

Merci de faire un peu de pub autour de vous et au plaisir de vous rencontrer à notre assemblée générale.

 

 27.04.2009 - Pierre de Marcellis